fine arts and literature

Nos Pirates

Un recueil de nouvelles collectif sur le thème des pirates.

Recueil de nouvelles collectif sous la direction de Fabrice Bourland.

 

© Nestiveqnen, collection « Nouvelle Donne » , 2002

ISBN : 2-910899-57-8

Broché - 220 pages

 

Quatorze auteurs ont planché sur le thème des Pirates…

EXTRAIT

Le bon calcul

Le calcul était simple. En dix ans, j’avais gagné dix milles balles. Ça faisait mille balles par an, c’était pas glorieux pour un sou et il fallait faire quelque chose. C’était le bon moment, peut-être pas le moment rêvé, mais en tout cas les circonstances semblaient propices pour apurer les comptes, si j’ose dire, et repartir du bon pied : le monde hésitait sur le bord de la guerre, les gens descendaient dans la rue pour un oui pour un non, mais surtout pour réclamer une réévaluation, et le cours de la monnaie européenne faisait des crises d’épilepsie. Il ne fallait pas être grand clerc, à mon humble avis, pour y voir des signes gros comme une maison : tout tournait autour de l’argent. Je ne croyais pas à ces histoires d’idéologies ; le profit était toujours là à guetter tout le monde du haut de son perchoir, et j’avais perdu mon temps pendant dix ans à essayer de placer mes petits scénars, mes petites pièces et mes petits romans, chez des éditeurs à deux balles, des metteurs en scène paranoïaques et mesquins, et des producteurs agressifs.

 

Total, j’achetais mon jambon sous vide par packs de six tranches plus une gratuite. « Nouvelle qualité », ils disaient sur l’emballage, « encore meilleur ». En réalité, le jambon sous plastique, c’était franchement dégueulasse. Il n’y avait que les pauvres et les vieux pour manger des merdes pareilles. Ils disaient aussi « Ouverture facile », mais tu pouvais toujours tirer sur le coin indiqué, c’était carrément mission impossible, pas moyen de décoller ce putain d’opercule, tu essayais tous les côtés jusqu’à ce que ça cède brusquement et quand ça partait, la feuille de plastique se déchirait n’importe comment en travers du paquet, garantie que l’agglomérat de jambon gélatineux allait rapidement se dessécher et se racornir dans le frigo, juste comme mon cœur. En somme, ils disaient quantité de choses, ils n’étaient pas des gens de peu de mots, plus il y avait de bouts de texte dans tous les sens, dans toutes les typos possibles et imaginables, et mieux c’était. Lécithine de soja dans ta gueule, ouais.

 

Je mangeais également des paquets de chips allégées et j’arrosais tout ça de canettes d’extra-strong, debout devant l’évier du coin cuisine. Je n’avais pas beaucoup de frais de liquide vaisselle, on se console comme on peut. L’hiver commençait et le convecteur était pété ; je me chauffais avec la plaque électrique et des bougies. De toute évidence un très mauvais calcul, mais c’est le privilège des miséreux de toujours opter pour la plus mauvaise solution. Sinon, est-ce qu’on en serait là ? Enfin, le studio avait beau être minuscule, je sentais bien que je n’allais pas tenir comme ça. PPH comme un fou, j’étais. Passera pas l’hiver.

[…]

All images in this site are copyrighted and cannot be reproduced without the consent of the author.
Toutes les images présentes sur ce site sont protégées par le droit d'auteur et ne peuvent être reproduite sans permission.

Un recueil de nouvelles collectif sur le thème des pirates.
Un recueil de nouvelles collectif sur le thème des pirates.
Un recueil de nouvelles collectif sur le thème des pirates.